Si ce message ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne.
Bonjour,

Hier, nous avons perdu une bataille contre le CETA, celle du Parlement européen. Les eurodéputés, réunis à Strasbourg, ont voté en faveur de l’accord de commerce entre l’UE et le Canada. C’est un revers pour les défenseurs de l’environnement, pour tous ceux qui se battent pour la justice sociale, pour les partisans d’une démocratie forte. foodwatch est de ceux-là.

Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot. Depuis des mois, nous alertons les politiques sur les dangers réels que présente le CETA : menace sur les normes qui protègent la santé des consommateurs (pesticides, perturbateurs endocriniens, OGM), sur le principe de précaution, sur la capacité de nos élus à faire des choix qui vont dans le sens de l’intérêt général – et pas seulement celui des grandes entreprises…

Ce message, nous continuerons de le porter auprès des députés et sénateurs. La balle est désormais dans leur camp, puisqu’après le vote d’hier au niveau européen, c’est au tour de chaque Etat membre de ratifier (ou non) le texte du CETA. La France peut être le grain de sable qui fera s’enrayer la machine. C’est d’ailleurs le pays qui a voté le plus largement contre le CETA hier à Strasbourg. Pour la prochaine étape, notre mobilisation est essentielle.

Dès aujourd’hui, vous pouvez inviter le/la député/e de votre circonscription à prendre publiquement position contre le CETA. C’est très simple : vous n’avez qu’à entrer votre code postal pour lui envoyer un message directement.

Merci à tous et à très bientôt !

L'équipe foodwatch

PS : Continuez d’alimenter le débat avec foodwatch sur les réseaux sociaux FacebookTwitter

Si vous ne désirez plus recevoir de message de foodwatch, cliquez ici

Invitez vos amis à suivre foodwatch : recommandez notre newsletter

foodwatch France, 53 rue Meslay 75003 Paris France | E-mail: info@foodwatch.fr